Nous avons, avec Christel, bossé très dur pendant cette année, j'avais comme objectif principal que mes 3 amours se préparent à la vie sans moi, pour cela il aura fallu beaucoup discuter, poser tout, absolument tout à plat et dresser un bilan pour savoir où on en était et comment faire pour atteindre l'objectif. Une confiance aveugle l'un envers l'autre est nécessaire et il ne faut pas se voiler la face, faire le tri des "amis", de la famille de mon côté, afin de nous préserver, il aura fallu tenir bon le cap en matière d'éducation et bien expliquer les choses aux filles et cela n'a pas été sans peine ni courage (on aura versé beaucoup de larmes tout de même) et passer bien au dessus du sentiment d'injustice, mais on a tenu bon malgrè les déferlantes de cette tempête, et puis ce qui a été très difficile pour moi, paradoxalement, c'est que cela fonctionne et d'accepter que mes 3 amours se résignent à accepter leur future nouvelle vie sans moi et qu'elles n'en paraissent pas ou peu affectées. Cela me rassure en un sens mais me perturbe 

Donc je suis serein, pourtant je continue à glisser sur cette fichue pente savonneuse, je régresse continuellement ( je n'arrive plus à me moucher debout sans me tenir, j'ai besoin de ma ventoline en journée et j'ai de nouveau des problèmes de constipation) suis hyper fatigué, malgrè ma grasse matinée de ce matin, je suis resté toute la journée dans le canapé. Le moindre mouvement est fatigant et je suis éreinté, heureusement je ne me laisse pas aller. J'ai terminé mon dernier boulot, j'y retournerai un peu la semaine prochaine pour finaliser des petites choses, et puis je suis serein car mes patrons ont pris mon problème de santé à bras le corps et recherchent toutes les solutions existantes pour faciliter les démarches futures de Christel. Je sais qu'ils vont particulièrement l'aider, notamment pour certaines démarches comme sa mutation, car bien évidemment, elle souhaite se rapprocher de ses parents, tout ceci me rassure et m'aide dans ces moments pénibles pour moi. Il est bon de se sentir bien entouré, de plus, je ne crois pas, donc pas de panique, je ne foulerai pas les pavés en enfer et je n'ai pas besoin de passer à la pharmacie prendre les pillules bleues pour satisfaire les vierges m'attendant impatiemment pour enfin les soulager, bien évidemment elles n'ont nullement besoin d'un demi bonhomme qui ne bande plus ( et oui, c'est cela aussi l'hémiplégie), mais elles n'ont pas besoin des hommes de toute façon, il faut savoir ne pas être vaniteux. Cependant, je maîtrise assez bien mes émotions et arrive à profiter des petits riens parsemant mes journées, Christel, nos filles et mes vrais amis sont formidables !

Merci, l'audience du blog devient élévée (plus de 8900 pages vuentet 3000 visiteurs) et cela me ravit. Je n'ai pas l'impression d'avoir partagé en vain, continuez de partager ce blog si vous le trouvez intéressant,  savoir qu'il sert aux autres me soulage. Merci, cependant, ce devrait être mon dernier billet. Christel reprendra le flambeau, j'attends les céphalées,sereinement, mais ne suis pas pressé évidemment, mais lorsqu'elles donneront le coup d'envoi, comme à mon habitude j'expliquerai aux médecins que je ne souhaite pas rester 107 ans dans le service des soins palliatifs, direction la planche à découper de la fac de médecine


 mais je verrai avant les 2 bigotes de l'aumonerie de Caen, j'ai des choses à leur expliquer suite à leurs croisades aux urgences, gentiment mais en toute franchise et honnêteté

 

 

et puis il est bien connu que les bigotes préfèrent les carottes entières à celles râpées.
Tout va bien, je suis serein et apaisé de mes craintes, ou en partie ( j'éspère que Christel obtiendra satisfaction pour sa mutation et que nos filles réussiront ce nouveau départ), mais elles sont bien dans leurs baskets, sont toujours 1ères de leur classe, s'épanouissent en sport, mettent même la branlée aux garçons et ont résolu les petits problèmes de harcèlement.

IMG_2884

Elles ont pris du poil de la bête, tout ce basard n'a pas été vain , mais elles n'ont pas grandies trop vite, je suis un papa comblé tout de même

 

 

Symbolisme phallique - Wikipédia

Le symbolisme phallique renvoie à la virilité et à la fécondité. Il est présent dans la culture, depuis l' Antiquité. En psychanalyse, il est un élément symbolique de construction du sujet.

https://fr.wikipedia.org